| |
Sciences41
Sciences41
Slogan du site

Les sciences à l’école en Loir-et-Cher


LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE L’ÉCOLE PRIMAIRE (projet)
PROJET SOUMIS À CONSULTATION
Article mis en ligne le 25 février 2008
dernière modification le 10 juin 2008

PROGRAMME DE L’ÉCOLE MATERNELLE

petite section, moyenne section, grande section

DÉCOUVRIR LE MONDE

À l’école maternelle, l’enfant découvre le monde proche ; Il apprend
à prendre et à utiliser des repères spatiaux et temporels. Il observe, il
pose des questions et progresse dans la formulation de ses interrogations vers plus de rationalité. Il apprend à adopter un autre point
de vue que le sien propre et sa confrontation avec la pensée logique
lui donne le goût du raisonnement. Il devient capable de compter, de
classer, d’ordonner et de décrire, grâce au langage et à des formes
variées de représentation (dessins, schémas).Il commence à comprendre
ce qui distingue le vivant du non-vivant (matière, objets).

Découvrir les objets

Les enfants découvrent les objets techniques usuels (lampe de poche,téléphone, ordinateur..) et comprennent leur usage et leur fonctionnement : à quoi servent ces objets, comment on les utilise. Ils
prennent conscience des objets dangereux.

Ils fabriquent des objets en utilisant des matériaux divers, choisissent
des outils et des techniques adaptés au projet (couper, coller,
plier, assembler, clouer, monter et démonter …).

Découvrir la matière

C’est en coupant, en modelant, en assemblant, en agissant sur les
matériaux usuels comme le bois, la terre, le papier, le carton, ..., que
les enfants repèrent leurs caractéristiques simples.

Ils prennent aussi conscience de réalités moins visibles comme
l’existence de l’air et commencent à percevoir les changements
d’état de l’eau.

Découvrir le vivant

Les enfants observent les différentes manifestations de la vie.
Élevages et plantations constituent un moyen privilégié de découvrir
le cycle que constituent la naissance, la croissance, la reproduction,
le vieillissement, la mort.

Ils découvrent les parties du corps et les cinq sens : leurs caractéristiques
et leurs fonctions. Ils sont intéressés à l’hygiène et à la santé,
notamment à la nutrition. Ils apprennent les règles élémentaires de
l’hygiène du corps.

Ils sont sensibilisés aux problèmes de l’environnement et apprennent
à respecter la vie.

Découvrir les formes et les grandeurs

En manipulant des objets variés, les enfants repèrent d’abord des
propriétés simples (petit/grand ; lourd/léger). Progressivement, ils
parviennent à distinguer plusieurs critères, à comparer et à classer
selon la forme, la taille, la masse, la contenance.

Approcher les quantités et les nombres

L’école maternelle constitue une période décisive dans l’acquisition
de la suite des nombres (chaîne numérique) et de son utilisation dans
les procédures de quantification. Les enfants y découvrent et comprennent les fonctions du nombre, en particulier comme représentation de la quantité et moyen de repérer des positions dans une liste ordonnée d’objets.

Les situations proposées aux plus jeunes enfants (distributions, comparaisons, appariements...) les conduisent à dépasser une approche
perceptive globale des collections. L’accompagnement qu’assure
l’enseignant en questionnant (comment..., pourquoi...) et en
commentant ce qui est réalisé avec des mots justes, dont les motsnombres, aide à la prise de conscience. Progressivement, les enfants
acquièrent la suite des nombres au moins jusqu’à 30 et apprennent à
l’utiliser pour dénombrer.

Dès le début, les nombres sont utilisés dans des situations où ils ont
un sens et constituent le moyen le plus efficace pour parvenir au but :
jeux, activités de la classe, problèmes posés par l’enseignant de comparaison, d’augmentation, de réunion, de distribution, de partage.
La taille des collections, le fait de pouvoir agir ou non sur les objets
sont des variables importantes que l’enseignant utilise pour adapter
les situations aux capacités de chacun.

À la fin de l’école maternelle, les problèmes constituent une
première entrée dans l’univers du calcul mais c’est le cours
préparatoire qui installera le symbolisme (signes des opérations,
signe “égal” ) et les techniques.

La suite écrite des nombres est introduite dans des situations concrètes
(avec le calendrier par exemple) ou des jeux (déplacements sur
une piste portant des indications chiffrées). Les enfants établissent
une première correspondance entre la désignation orale et l’écriture
chiffrée ; leurs performances restent variables mais il importe que
chacun ait commencé cet apprentissage. L’apprentissage du tracé
des chiffres se fait avec la même rigueur que celui des lettres.

Se repérer dans le temps

Les enfants perçoivent très progressivement, grâce à une organisation
régulière de l’emploi du temps, la succession des moments de la
journée, puis celle des jours et des mois. À la fin de l’école maternelle,
ils comprennent l’aspect cyclique de certains phénomènes
(les saisons) ou des représentations du temps (la semaine, le mois).
La notion de simultanéité est abordée dans des activités ou dans des
histoires bien connues ; la représentation (dessins, images) contribue
à la mettre en évidence.

Dès la petite section, les enfants utilisent des calendriers, des
horloges, des sabliers pour se repérer dans la chronologie et mesurer
des durées. Les acquisitions encore limitées seront à poursuivre au
cours préparatoire. Par le récit d’événements du passé, par l’observation
du patrimoine familier (objets conservés dans la famille...),
ils apprennent à distinguer l’immédiat du passé proche et, avec
encore des difficultés, du passé plus lointain.

Toutes ces acquisitions donnent lieu à l’apprentissage d’un vocabulaire
précis dont l’usage réitéré, en particulier dans les rituels,
doit permettre la fixation.

Se repérer dans l’espace

Tout au long de l’école maternelle, les enfants apprennent à se
déplacer dans l’espace de l’école et dans son environnement immédiat.
Ils parviennent à se situer par rapport à des objets ou à d’autres
personnes, à situer des objets ou des personnes les uns par rapport
aux autres ou par rapport à d’autres repères, ce qui suppose une
décentration pour adopter un autre point de vue que le sien propre. En
fin d’école maternelle, ils distinguent leur gauche et leur droite.
Les enfants effectuent des itinéraires en fonction de consignes
variées et en rendent compte (récits, représentations graphiques).
Les activités dans lesquelles il faut passer du plan horizontal au
plan vertical ou inversement, et conserver les positions relatives
des objets ou des éléments représentés, font l’objet d’une attention
particulière. Elles préparent à l’orientation dans l’espace
graphique. Le repérage dans l’espace d’une page ou d’une feuille
de papier, sur une ligne orientée se fait en lien avec la lecture et
l’écriture.


À la fin de l’école maternelle l’enfant est capable de :
  • reconnaître, nommer, décrire, comparer, ranger et classer des matières, des objets selon leurs qualités et leurs usages ;
  • connaître des manifestations de la vie animale et végétale, les relier à de grandes fonctions : croissance, nutrition, locomotion, reproduction ;
  • nommer les principales parties du corps humain et leur fonction, distinguer les cinq sens et leur fonction-connaître et appliquer quelques
    règles d’hygiène du corps, des locaux, de l’alimentation ;
  • repérer un danger et le prendre en compte ;
  • reconnaître et nommer quelques phénomènes naturels ;
  • utiliser des repères dans la journée, la semaine et l’année ;
  • situer des événements les uns par rapport aux autres ;
  • dessiner un rond, un carré, un triangle ;
  • comparer des quantités, résoudre des problèmes portant sur les quantités ;
  • mémoriser la suite des nombres au moins jusqu’à 30 ;
  • associer le nom de nombres connus avec leur écriture chiffrée ;
  • se situer et situer les objets qui l’entourent dans l’espace ;
  • se repérer dans l’espace d’une page ;
  • comprendre et utiliser à bon escient le vocabulaire du repérage et des relations dans le temps et dans l’espace.

PROGRAMME DU CP ET DU CE1

DÉCOUVERTE DU MONDE

Au CP et au CE1, les élèves ont un accès plus aisé aux savoirs grâce
à leurs compétences en lecture et en mathématiques. Ils acquièrent
des repères dans le temps et l’espace, des connaissances sur le monde
et maîtrisent le vocabulaire spécifique correspondant. Ils dépassent
leurs représentations initiales en observant et en manipulant.

1 - Se repérer dans l’espace et le temps

Les élèves découvrent et commencent à élaborer des représentations
simples de l’espace familier : la classe, l’école, le quartier, le village,
la ville. Ils comparent ces milieux familiers avec d’autres milieux et
espaces plus lointains. Ils découvrent des formes usuelles de représentation de l’espace (cartes, mappemondes, globe…).

Les élèves apprennent à repérer les rythmes tels que les saisons, les
mois, l’alternance jour-nuit. Ils utilisent des outils de repérage et de
mesure du temps : le calendrier, l’horloge. Ils mémorisent des
repères chronologiques : grandes dates et personnages de l’histoire
de France ; ils prennent conscience de l’évolution des modes de vie.

2 - Découvrir le monde du vivant, de la matière et des objets

Les élèves repèrent des caractéristiques du vivant : naissance, croissance
et reproduction ; nutrition et régimes alimentaires des animaux.
Ils apprennent quelques règles d’hygiène et de sécurité personnelles
et collectives. Ils comprennent les interactions entre les êtres vivants
et leur environnement et ils apprennent à respecter l’environnement.
Ils distinguent les solides et les liquides et perçoivent les changements
d’état de la matière. Ils réalisent des maquettes élémentaires et des circuits électriques simples pour comprendre le fonctionnement d’un appareil.

Les élèves commencent à acquérir les compétences constitutives du
brevet informatique et internet (B2i). Ils découvrent et utilisent les
fonctions de base de l’ordinateur.

Pour la progression, se reporter aux programmes spécifiques à chaque langue vivante étrangère ou régionale.


À la fin du CE1 les élèves doivent être capables de :

  • comprendre et utiliser des énoncés simples de la vie quotidienne ;
    - découvrir quelques éléments culturels d’un autre pays.
    À la fin du CE1 les élèves sont capables de :
  • représenter son environnement proche, s’y repérer, s’y déplacer ;
  • distinguer le passé récent du passé plus éloigné ;
  • appliquer des règles de sécurité et d’hygiène ;
  • observer et mener des investigations ;
  • échanger, décrire, comparer, questionner, justifier un point de vue ;
  • commencer à s’approprier un environnement numérique.

PROGRAMME DU CE2, DU CM1 ET DU CM2

CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE

Les sciences expérimentales et les technologies ont pour objectif de
comprendre et de décrire le monde réel, celui de la nature et celui
construit par l’Homme, d’agir sur lui, et de maîtriser les changements
induits par l’activité humaine. Leur étude contribue à faire
saisir aux élèves la distinction entre faits et hypothèses vérifiables
d’une part, opinions et croyances d’autre part.

Observation, questionnement, expérimentation et argumentation
sont essentiels pour atteindre ces buts ; c’est pourquoi les connaissances
et les compétences sont acquises dans le cadre d’une
démarche d’investigation qui développe la curiosité, la créativité,
l’esprit critique et l’intérêt pour le progrès scientifique et technique.
Les élèves apprennent à être responsables face à l’environnement,
au monde vivant, à la santé. Ils comprennent que le développement
durable correspond aux besoins des générations actuelles et futures.
En relation avec les enseignements de culture humaniste et d’éducation
civique, ils apprennent à agir dans cette perspective.

Le ciel et la Terre

Le mouvement de la Terre (et des planètes) autour du Soleil, la rotation
de la Terre sur elle-même ; la durée du jour et son changement
au cours des saisons.

Le mouvement de la Lune autour de la Terre.

Lumières et ombres.

Volcans et séismes, les risques pour les sociétés humaines.

La matière

L’eau : une ressource

  • états et changements d’état ; mélanges et solutions
  • le trajet de l’eau dans la nature
  • le maintien de sa qualité pour ses utilisations.

L’air et les pollutions de l’air.

Les déchets : réduire, réutiliser, recycler.

L’énergie

Exemples simples de sources d’énergies (fossiles ou renouvelables).

Besoins en énergie, consommation et économie d’énergie.

La diversité du vivant

Approche de la classification du vivant.

Notion de biodiversité.

Le fonctionnement du vivant

Mode de nutrition des végétaux verts.

Les modes de reproduction des êtres vivants.

Le développement d’un végétal.

Les stades du développement des animaux (en particulier des insectes).

Le fonctionnement du corps humain et la santé

Les mouvements corporels (les muscles, les os du squelette, les
articulations).

Première approche des notions de digestion, respiration et circulation
sanguine.

Reproduction de l’Homme et éducation à la sexualité.

Hygiène et santé : actions bénéfiques ou nocives de nos comportements,
notamment dans le domaine du sport, de l’alimentation, du
sommeil.

Les êtres vivants dans leur environnement

L’adaptation des êtres vivants aux conditions du milieu.

Places et rôles des êtres vivants ; notions de chaînes et de réseaux
alimentaires.

L’évolution d’un environnement géré par l’Homme : la forêt ;
importance de la biodiversité.

Les objets techniques

Circuits électriques alimentés par des piles.

Leviers et balances, équilibres.

Objets mécaniques, transmission de mouvements.

Les sources d’énergie des moyens de transport.

Règles de sécurité, dangers de l’électricité.


À la fin du CM2 les élèves doivent être capables de :

  • pratiquer une démarche d’investigation : savoir observer, questionner ;
    - manipuler et expérimenter, formuler une hypothèse et la tester, argumenter ;
  • exprimer et exploiter les résultats d’une mesure ou d’une recherche en utilisant un vocabulaire scientifique à l’écrit et à l’oral ;
  • maîtriser des connaissances dans divers domaines scientifiques ;
  • mobiliser leurs connaissances dans des contextes scientifiques différents et dans des activités de la vie courante.